Israël va acquérir 30 avions d’entraînement italiens Alenia Aermacchi M-346

Le ministère israélien de la Défense a annoncé, le 16 février, son intention de commander, pour un milliard d’euros, 30 avions d’entraînement M-346 « Master » du constructeur italien Alenia-Aermacchi afin de remplacer les Douglas A-4 Skyhawk, acquis auprès des Etats-Unis à la fin des années 1960. Les premières livraisons sont attendues d’ici 2014.

Cependant, cet achat sera totalement compensé car le gouvernement italien s’engagerait, dans le même temps, à acquérir du matériel militaire auprès de l’industrie de défense israélienne pour une somme équivalente.

« Ce contrat de compensation est extrêmement important en raison de la difficile réalité budgétaire dans laquelle évolue actuellement la défense » a fait valoir la partie israélienne.

Il serait ainsi question d’une coopération visant à développer un nouveau satellite espion ainsi que de l’achat de systèmes AEW&C (Airborne Early Warning & Control) conçus par Israel Aerospace Industries.

Pour ce contrat, le M-346 était opposé au T-50 Golden Eagle du constructeur sud-coréen KAI (Korea Aerospace Industries). Si les deux appareils répondaient aux attentes des aviateurs israéliens, les contreparties ont, semble-t-il, fait la différence, même si Séoul avait fait part de son intention d’acquérir le système de défense aérienne Iron Dome développé par Rafael.

Un autre facteur qui a sans doute fait pencher la balance du côté du M-346 concerne ses moteurs. Ces derniers, des F-124, étant fabriqués par l’entreprise américaine Honeywell, une partie de la facture des futurs avions d’entraînement israéliens pourrait être financée par une aide de Washington.

Issu, à l’origine, d’un projet commun entre l’Italie et la Russie sur la base du Yak-130, le M-346 a déjà fait l’objet d’une commande de la part de Singapour, qui en attend 12 exemplaires. Et il équipera les forces aériennes italiennes.

Pär ailleurs, et comme l’offre concernant les avions d’entraînement avancé est relativement restreinte, le M-346 a des chances raisonnables de s’imposer aux Etats-Unis, où il pourrait remplacer les actuels T-38 Talon de l’US Air Force, dans le cadre du projet T-X. Le T-50 de KAI, associé à Lockheed-Martin et le Hawk de BAE Systems allié à Northrop Grumman sont également sur les rangs

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].