L’Ecole des officiers du commissariat de la Marine va être transférée à Salon de Provence

En 2005, il avait été décidé de transférer l’Ecole des officiers du commissariat de la Marine (EOCM) de Toulon à Lanvéoc-Poulmic, plus précisément sur le site de l’Ecole navale. Cette décision était cohérente puisqu’il s’agissait de concentrer en un lieu unique l’ensemble des formations initiales des officiers de la Royale.

Depuis, ce regroupement a favorisé des rapprochements entre l’EOCM, qui forme aussi les officiers du corps technique et administratif de la marine, et des partenaires locaux, dont l’Université de Bretagne Occidentale, l’Institut Français de la Mer, le Pôle Mer de Bretagne.

Or, selon le quotidien « Le Télégramme« , et à l’issue d’un nouveau transfert, l’EOCM va bientôt rejoindre l’Ecole des commissaires de l’Air (ECA) à Salon de Provence, où seront regroupés, à terme, les commissariats des trois armées.

En 2008, au moment de l’annonce des mesures prises dans le cadre de la réforme du ministère de la Défense, il avait été prévu « la création d’un service interarmées du soutien de l’homme et des moyens généraux sous l’autorité de l’état-major des armées, en fusionnant les trois commissariats d’armée ». Aussi, l’annonce du mouvement de l’EOCM vers Salon de Provence obéit à cette logique.

Cela étant, les contraintes d’un commissaire de la Marine nationale ne sont pas les mêmes que celles de ses camarades des deux autres armées. Ainsi, et au cours de leur formation, les élèves de l’EOCM ont un stage d’application à la mer à accomplir dans le cadre de la traditionnelle mission « Jeanne d’Arc », laquelle s’effectue désormais à bord d’un Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC).

« Les liens avec avec ces futurs officiers de la Marine seront loin d’être rompus puisqu’ils reviendront une grande partie de leur formation à Lanvéoc, à l’occasion de leur spécialisation maritime » a précisé l’amiral Marc de Briançon, le commandant du site brton, au Télégramme.

D’après le quotidien, les élèves de l’EOCM « devraient passer un quart de leur première année à Lanvéoc, ainsi que 37 des 46 semaines de la dernière année à Lanvéoc et dédiées à la mission Jeanne d’Arc ». Au final, il est à se demander si ce transfert à Salon de Provence est bien pertinent au regard du temps que les futurs commissaires de la Marine, dont la scolarité dure 2 ans,  y passeront.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].