Archives quotidiennes : vendredi, 20 janvier, 2012

Qui étaient les quatre militaires français assassinés en Afghanistan?

Ce 20 janvier, quatre militaires français ont été assassinés par un soldat de l’armée afghane, alors qu’ils effectuaient un entraînement sportif dans l’enceinte de la base avance de Gwan, située dans le sud de la province de Kapisa. Ces soldats appartenaient à une équipe d’instructeurs chargée de former un bataillon de l’armée nationale afghane. Qui

Le Sénat adopte une proposition de loi pénalisant les injures faites aux Harkis

L’on se souvient de la polémique causée en 2006 par les propos tenus par Georges Frêche, alors président de la région Languedoc-Roussillon, au sujet des Harkis, ces supplétifs musulmans qui, au cours de la guerre en Algérie, choisirent de servir au sein de l’armée française. Pour celles et ceux qui l’auraient oublié, il les avait qualifiés

Présentation officielle du premier démonstrateur nEUROn

Lancé en 2003 à l’initiative de la France, le programme de drone de combat (UCAV) nEUROn vient de franchir un nouveau pallier avec la présentation, le 19 janvier, à Istres, du premier démonstrateur technologique aux services officiels des pays impliqués dans ce projet, dont la Suisse, l’Espagne, la Grèce, l’Italie et la Suède. En 2006,

Les quatre militaires français tués par un soldat afghan appartiennent au 93e RAM et au 2e REG

L’on en sait un peu plus au sujet de l’attaque qui a fait 4 tués ainsi qu’une quinzaine de blessés, dont 8 graves, dans les rangs de l’armée française, ce 20 janvier. Un soldat afghan a ainsi ouvert le feu sur des militaires français qui étaient alors en train d’effectuer une séance d’entraînement sportif sur

Quatre militaires français tués par un soldat afghan; Le président Sarkozy suspend les opérations et évoque un retrait anticipé (MàJ)

Selon un responsable des forces de sécurité afghane, quatre militaires français ont été tués par un « homme portant un uniforme afghan » dans le district de Tagab, situé en Kapisa, qui est une zone de responsabilité française. Toujours d’après cette même source, 16 autres soldats français ont été blessés au cours de cet échange de coups

La DGA a chargé MBDA de trouver un successeur au missile Milan

La Direction générale de l’armement (DGA) a confié au missilier européen MBDA, le 30 décembre dernier, un contrat de « levée de risques » visant à développer un « missile moyenne portée » (MMP), destiné à remplacer le Missile d’Infanterie Léger Antichar (MILAN), dont la dernière version, appelée MILAN ER (Extended Response) avait été retoquée, en 2009, par l’armée