Premier retour d’expérience du système FELIN en Afghanistan

L’on ne peut pas dire que le premier déploiement du système FELIN (Fantassin à équipements et liaisons intégrés) en Afghanistan à l’occasion de la relève en Surobi du Groupement tactique interarmes (GTIA) Quinze-Deux par le GTIA Picardie ait fait l’objet d’une communication excessive de la part du ministère de la Défense, alors même que ce matériel est susceptible d’intéresser d’autres armées dans le monde…

Pour rappel, le système FELIN, conçu par Sagem Défense & Sécurité et prévu pour s’intégrer au concept de Numérisation de l’Espace de Bataille (NEB), permet d’améliorer la protection du soldat ainsi que ses performances au combat grâce à plusieurs équipements optroniques, électroniques et informatiques.

Ainsi, grâce aux matériels optroniques, les manoeuvres de nuit sont facilitées et les capacités de détection et d’observation sont bien évidemment accrue.

Alors, qu’en est-il du FELIN en Afghanistan? La réponse a été donnée par Gérard Longuet, le ministre de la Défense, à l’occasion d’une audition devant la Commission « Défense » de l’Assemblée nationale, le 11 janvier dernier.

« Le premier bilan du FELIN est positif » a lancé le ministre, en réponse au député Alain Marty, qui souhaitait connaître les « apports » de ce système « en termes de communication, de vision nocturne et de précision de feu ».

« Le 1er Régiment d’Infanterie, aujourd’hui présent à Tora, en est équipé » a rappelé Gérard Longuet. Et d’expliquer : « Il amène les combattants à rechercher les conditions les plus difficiles de combat afin d’optimiser leur avantage. Ainsi, il permet la nuit une manœuvre beaucoup plus souple, une liaison immédiate entre les groupes de combat, une identification des points d’appui beaucoup plus simple ; il est très bien maîtrisé par nos soldats. »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].