La Russie a remis le sous-marin nucléaire d’attaque Nerpa à l’Inde

Le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) K-152 Nerpa, de type Akula, a officiellement été remis le 29 décembre, à Bolchoï Kamen, par la Russie à la marine indienne, selon l’agence officielle russe Itar-Tass.

L’Inde n’a pas achété ce SNA mais l’a loué pour une durée de 10 ans, dans le cadre d’un contrat d’un montant de 920 millions de dollars. Il sera basé dans le golfe du Bengale, qu’il rejoindra au cours des 10 premiers jours de l’année 2012 sous le nom d’INS Chakra.

Initialement, le SNA Nerpa aurait dû être mis à la disposition de la marine indienne en août 2009. Mais ce calendrier n’a pas pu être tenu à cause de différents problèmes techniques, dont une défaillance de son système d’incendie lors d’essais en mer du Japon, en novembre 2008 (20 tués).

D’une longueur de 110 mètres pour un déplacement de 9.500 tonnes en plongée, le Nerpa/Chakra peut évoluer, en mission, à 480 mètres de profondeur à une vitesse de 33 noeuds. Il est notamment armé par des missiles 3M-54 Club (SSN-27, code Otan) d’une portée de 300 km.

L’arrivé de ce SNA au sein de la marine indienne permettra à cette dernière de préparer l’entrée en service prochaine de son premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) INS Arihant.

Outre le Nerpa/Chakra, l’Inde met en oeuvre 10 sous-marins à propulsion classique de la classe Kilo/Sindhughosh, d’origine russe, ainsi que 4 autres submersibles de type 209, de fabrication allemande (classe Shishumar).

Six sous-marin de la classe Scorpène du groupe français DCNS sont en cours de construction au chantier naval Mazagon Dock Limited, situé à Bombay. Ce programme, dont le contrat a été signé en 2005 pour 4 milliards de dollars, accuse un retard de 3 ans par rapport au calendrier initial.

Par ailleurs, New Delhi envisage d’acquérir six autres sous-marins, dans le cadre du projet 75 India, lequel a donné lieu à des débats intenses au sein de la marine indienne, entre les partisans de l’amélioration des capacités de la flotte de surface et ceux en faveur d’une force sous-marine moderne.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].