Le BPC Dixmude accueillera la prochaine mission Jeanne d’Arc

Maintenant que le porte-hélicoptère Jeanne d’Arc a été retiré du service actif, il revient désormais aux Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) d’accueillir le stage d’application à la mer des élèves de l’Ecole de Navale ainsi et des futurs commissaires de la Marine nationale.

Ainsi, après les BPC Tonnerre en 2010 et Mistral en 2011, le Dixmude, qui doit être livré à la Marine au début de l’année 2012, a été désigné, selon Mer et Marine pour assurer la prochaine mission Jeanne d’Arc.

Comme pour ses précédesseurs, la navire sera normalement être accompagné par la frégate anti-sous-marine (FASM) Georges Leygues. Un groupe tactique ainsi que des hélicoptères de l’armée de Terre devraient également y être embarqués.

Bien que la Marine n’a pas encore dévoilé le parcours qu’empruntera le Dixmude pour cette mission, elle devrait profiter de l’occasion pour mener à bien la phase de vérification des capacités militaires (VCM) de ce navire, notamment dans les eaux chaudes.

Troisième de la série des BPC, le Dixmude présente quelques modifications par rapport à ses aînés, notamment au niveau de sa propulsion et de son système de réfrigération. Ce n’est qu’après ces essais qu’il sera officiellement admis en service. A noter que le BPC Mistral avait été déployé en 2006 dans les mêmes conditions, à la différence qu’il s’agissait alors d’une mission au large du Liban, dans le cadre de l’opération Baliste.

Commandé dans le cadre du plan de relance gouvernemental de l’économie en 2009, le BPC Dixmude a été mis à flot en septembre 2010. Après des essais en mer réalisés au printemps dernier, il a rejoint, le 13 juillet, la base navale de Toulon, où DCNS procède actuellement aux derniers réglages de son système d’armes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].