Un avion d’entraînement italien M-346 s’est abîmé en mer au large de Dubaï

Le salon aéronautique de Dubaï s’est mal terminé pour le groupe italien Alenia-Aermacchi puisque ce dernier a perdu un exemplaire de son dernier avion d’entraînement M-346, le 18 novembre, près de l’île artificielle de Palm Deira, au large de cet émirat du Golfe Persique.

L’appareil s’est en effet abîmé en mer peu après son décollage, alors qu’il devait rentrer en Italie, via plusieurs escales. Cet accident n’a toutefois pas fait de victime, les deux hommes de l’équipage ayant pu s’éjecter à temps. Ils ont été admis à l’hôpital pour y subir des examens médicaux de routine. L’un d’entre eux a une jambe brisée.

Une opération conjointe entre les forces armées italiennes et celles des Emirats arabes unies a été organisée afin de récupérer les enregistreurs de vol ainsi que d’autres éléments de l’appareil.

A priori, et selon Enrico Scarabotto, le chef des pilotes d’essai chez Alenia Aermacchi, l’avion a connu un problème technique après le décollage, ce qui a contraint son pilote à faire demi-tour pour rejoindre Dubaï, ce qu’il n’a pas eu le temps de faire.

Le M-346 est à l’origine un projet commun à la Russie et l’Italie, sur la base du Yak-130. Mais des divergences de vue entre les deux industriels a conduit Aermacchi à faire cavalier seul. Un dérivé de cet appareil, le T-100, est en lice pour remplacer les T-38 des forces aériennes américaines.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].