Le général Palomeros confirme l’achat d’avions ravitailleurs A330 MRTT dès 2013

Selon le magazine Aviation International News, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), le général Jean-Paul Palomeros, aurait confirmé l’achat, dès 2013, entre 5 et 7 avions ravitailleur A330 MRTT, lesquels devraient être livrés rapidement ».

Aux dires du général Palomeros, cette décision est motivée par la nécessité pour la France, et plus généralement pour l’Europe, de renforcer ses capacités en matière de ravitaillement en vol. Cette fonction, pourtant cruciale pour les opérations récentes de l’Otan en Libye, a surtout été assumée par les Etats-Unis, même si le groupe français Bretagne, avec ses C-135 FR a été énormément sollicité pendant les 7 mois qu’a duré la mission Harmattan.

Une collaboration avec la Royal Air Force, qui a également adopté l’A330 MRTT, est à l’étude, dans le cadre de l’accord de défense franco-britannique signé en novembre 2010. Au total, l’armée de l’Air devrait diposer de 14 avions de ce type, lesquels remplaceront les C-135 FR ainsi que les appareils de transport A340 et A310 de l’escadron de tranport 3/60 Estérel.

Le remplacement des Boeing C135 FR, achetés aux Etats-Unis dans les années 1960, est devenu un dossier urgent. Ces appareils constituent un maillon important des forces aériennes stratégiques, tout en étant indispensables pour les missions assurées habituellement par l’armée de l’Air. En outre, leur entretien, en raison de leur grand âge, coûte de plus en plus cher : il faut en effet compter un budget de 55 millions d’euros par an pour financer leur maintien en condition opérationnelle (MCO).

Par ailleurs, le général Palomeros a indiqué que le drone franco-britannique Telemos, développé conjointement par BAE Systems et Dassault Aviation sur la base du Mantis, ne serait pas opérationnel avant 2020.

« Nous avons besoin de définir les exigences opérationnelles et de fixer une feuille de route claire. Le Mantis est une bonne plateforme, mais nous avons un vrai travail à faire au sujet des systèmes et des communications » a-t-il expliqué. En attendant, les aviateurs devront faire avec le Heron TP, « francisé » par Dassault Aviation. Mais le problème en France est que, souvent, le provisoire a tendance à durer.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].