Un problème technique gênant pour le porte-avions USS George H.W. Bush

Le plus récent des porte-avions nucléaires américains, l’USS George H.W. Bush, dont la construction a coûté la bagatelle de 6,2 milliards de dollars, est aux prises avec un problème qui prêterait à sourire s’il n’avait pas des conséquences pour le moins gênante pour l’équipage.

C’est la mère d’un marin du navire qui a révélé cette information, laquelle a été reprise par le site spécialisé NavyTimes. Le système d’aspiration des eaux usées dans les tuyaux de l’USS George H.W. Bush tombe en panne régulièrement, ce qui fait que l’ensemble des 423 toilettes du navire sont inutilisables pendant un certain temps, étant donné qu’il n’est plus possible de tirer les chasses d’eau.

Les équipes techniques du bord sont alors obligées d’inspecter les 400 km de tuyaux pour trouver l’origine des pannes afin de remettre le système en service. Si ces problèmes sont réglés dans la journée, pour la plupart, il est déjà arrivé que les marins de l’USS George HW Bush soit privés de toilettes pendant plus de 35 heures.

Dans ces conditions, l’on peut imaginer les conséquences que ces pannes à répétition peuvent avoir sur le moral de l’équipage, ainsi que sur l’hygiène, les marins étant contraint à des « expédients » pour se soulager…

Ce système installé à bord du porte-avions, conçu par la société Evac, qui travaille également pour les paquebots de luxe, est le même que celui qui équipe les destroyers de la classe Arleigh Burke ainsi que les navires amphibies (Landing Platform Dock) du type San Antonio. Pour le moment, aucun problème de la même nature n’aurait été signalé, à ce jour,  sur ces bâtiments.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].