Le plus récent des porte-avions nucléaires américains, l’USS George H.W. Bush, dont la construction a coûté la bagatelle de 6,2 milliards de dollars, est aux prises avec un problème qui prêterait à sourire s’il n’avait pas des conséquences pour le moins gênante pour l’équipage. C’est la mère d’un marin du navire qui a révélé cette