Le porte-avions Charles de Gaulle et le BPC Tonnerre recevront la Croix de la Valeur Militaire

Ces 12 derniers mois auront été intenses d’un point de vue opérationnel. Et certaines unités ont été particulièrement sollicitées, intervenant même, pour quelques unes, sur deux théâtres extérieurs.

Ainsi, les drapeaux, étendards et fanions de ces unités recevront, à l’occasion des cérémonies commémorant l’armistice du 11 novembre 1918, la Croix de la Valeur Militaire, créée en 1956.

L’Hôpital d’instruction des armées (HIA) de Percy, qui joue un rôle essentiel dans l’accueil et les soins apportés aux militaires blessés en opérations extérieures, sera récompensé, de même que l’escadron de gendarmerie mobile de Satory.

Pour l’armée de l’Air, les escadrons 3/3 Ardennes, 1/67 Pyrénées et (1/33 Belfort, qui a troqué ses Mirage F1 CR contre des drones Harfang*) 1/91 Gascogne recevront aussi la Croix de la Valeur Militaire. Sont également concernés, pour leur engagement en Afghanistan et en Côte d’Ivoire, le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (RCP), le 7ème Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA), le 1er Régiment d’Hélicoptères de combat (RHC) et le 12ème Régiment de Cuirassiers,.

Enfin, la Marine nationale n’est pas en reste. En effet, avec sa participation aux opérations Pamir en Afghanistan et Harmattan en Libye, au cours de laquelle il a assuré 2.380 catapultages et appontages, le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle fait partie des unités mises en avant. Pour les mêmes motifs, la flottille 12F, équipée de Rafale M, sera également distinguée

De même que le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre, à partir duquel a été mis en oeuvre les hélicoptères d’attaque de l’ALAT lors de l’affaire libyenne. La navire a aussi pris une part active, quoique pas assez médiatisée (mea culpa!), à l’opération Licorne, au moment où la tension était à son comble à Abidjan.

Par ailleurs, d’autres unités de la Marine nationale devraient être distinguées avant la fin de cette année en recevant la Croix de la Valeur Militaire. Il s’agit du commando Jaubert (Pamir), du sous-marin nucléaire d’attaque Amethyste, de la frégate Courbet et de l’aviso LV Lavallee (Harmattan), ainsi que la Flottille 23F, dotée d’Atlantique 2 (Harmattan et Licorne).

* Dernière minute : Le 1/33 Belfort figurait bel et bien sur la liste initiale des unités devant être récompensées… Mais il devra encore patienter, l’escadron Rafale 1/91 Gascogne de Saint-Dizier ayant pris sa place au dernier moment.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].