L’A400M a dépassé les 2.000 heures de vol d’essais

Après des débuts difficiles ayant même remis en cause son existence, l’A400M, l’aviation de transport européen développé par Airbus Military, continue ses essais en vol et vient même de franchir le seuil symbolique des 2.000 heures de vol depuis son premier décollage, à Séville, en décembre 2009.

Au début de l’été, le prototype MSN 001 a été victime d’une avarie sur un moteur dont l’origine n’a pas été formellement établie. Il se pourrait cependant qu’elle ait été due par un défaut de fabrication d’un pignon d’un des quatre TP400 qui propulsent l’appareil.

Cela étant, ce souci n’a pas empêché la poursuite du programme d’essai, avec 400 heures de vol effectuées cet été. L’appareil a ainsi été testé à haute vitesse, ainsi qu’à basse altitude (300 pieds). Sa campagne de certification se déroule à un rythme intense, avec deux vols d’essais quotidiens, et cela, 6 jours sur 7.

Désormais, l’A400M totalise 680 vols d’essais pour 2.100 heures passées dans les airs. Même si certains tests ont été reportés en 2012, notamment ceux que devra effectuer le prototype MSN 006, la certification civile de l’appareil devrait être obtenue d’ici à la fin de cette année.

L’objectif est toujours de livrer le premier avion à l’armée de l’Air en décembre 2012, voire au début de l’année 2013. Pour mémoire, la France a commandé 50 exemplaires de l’A400M, afin de remplacer les C-160 Transall vieillissants.

Photo : A400M à Toulouse (c) Lagneau

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].