Problème technique pour le chasseur furtif russe T-50

Vedette du salon aéronautique MAKS, organisé à Jokowski, près de Moscou, l’avion de combat dit de 5e génération Sukhoï T-50 n’a pas pu assurer sa dernière représentation le 21 août.

Selon un porte-parole du salon, l’appareil n’a pas pu décoller à cause d’une défaillance technique. La Corporation russe de construction aéronautique (OAK) a précisé que l’origine de l’incident est dû à un défaut du moteur droit de l’avion.

Le T-50 a été présenté pour la première fois au public le 16 août, à l’occasion de la visite du Premier ministre russe, Vladimir Poutine. Cet appareil, développé en coopération avec l’Inde, doit équiper les forces aériennes russes à l’horizon 2015, au plus tôt, afin de remplacer les MiG-29 et les SU-27.

Cet avion, qui se veut être le pendant des F22 Raptor et F35 Lightning II américains, a effectué son premier vol le 29 janvier 2010, à Komsomolsk-sur-Amour. Au total, il est prévu d’en construire 1.000 exemplaires, dont 550 pour l’exportation. Selon certaines estimations, son prix unitaire serait de 100 millions de dollars.

Au niveau des performances, le T50 devrait afficher sensiblement les mêmes que celles du F22 Raptor, tout étant meilleur marché.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].