Le F-35 à nouveau suspendu de vol

Les essais en vol de l’avion F-35 Lightning II, développé par Lockheed-Martin, ont été de nouveau suspendus, après une panne constatée le 2 août sur un exemplaire de la version A de l’appareil, c’est à dire celle destinée à l’US Air Force.

Le problème concerne concerne cette fois le système d’allumage du réacteur. Par mesure de précaution, tous les F-35 ont été cloués au sol jusqu’à ce que les causes de la panne soient trouvées.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle décision de ce genre est prise avec cet appareil. Déjà, en mars dernier, une panne de deux génératrices et une fuite d’huile avaient été la cause d’une suspension des vols, de même que, quelques mois plus tôt, la défaillance d’un logiciel contrôlant les pompes de carburant du réacteur de l’avion.

Le programme F-35, encore appelé Joint Strike Fighter, accumule les contre-temps et les dépassements de coûts. Prévu pour équiper à la fois l’US Air Force, l’US Marines Corp et l’US Navy, avec respectivement les versions A, B (décollage et atterrissage vertical court) et C (pour les porte-avions), le projet aurait dû être économique, étant donné le volume d’appareils commandés (2.443, rien qu’aux Etats-Unis). Finalement, il sera le plus cher de l’histoire de l’aviation militaire, avec de nombreux retards à la clé. Qui plus est, ses performances ne correspondent pas toujours au cahier des charges fixé par le Pentagone.

A noter également, que les F-22 Raptor de l’US Air Force sont également cloués au sol, depuis le mois de mai, en raison d’un problème sur leur système OBOGS (On-Board Oxygen Generating System), nécessaire à la respiration et la protection anti-G des pilotes à partir d’une certaine altitude.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].