Les Etats-Unis et le Vietnam signent un accord de coopération militaire

Depuis la fin du conflit qui les a opposés, les Etats-Unis et le Vietnam ont amorcé un rapprochement par étapes. Ainsi, en 1995, soit 20 ans après la chute de Saïgon, tombée aux mains de l’armée populaire vietnamienne (Vietnam du Nord, communiste) les deux pays ont renoué leurs liens diplomatiques, grâce à la volonté du président américain Clinton, aidé en cela par le sénateur républicain John McCain, un acteur de cette guerre qui sera, par la suite, candidat à la Maison Blanche face à Barack Obama.

Au niveau économique, les relations américano-vietnamienne ne cessent de s’améliorer. Un contrat portant sur le nucléaire civil est en cours de discussion, la firme américaine Intel, spécialisée dans les micro-processeurs, a inauguré à Ho Chi Minh Ville (ex-Saïgon), en octobre 2010, une usine représentant 1 milliard de dollars d’investissements et l’entrée en vigueur d’un accord bilatéral sur le commerce, en 2001, a permis au Vietnam, 9 ans plus tard, d’exporter vers les Etats-Unis pour 14,8 milliards de marchandises.

Sur les questions de défense, les deux pays s’entendent aussi de mieux en mieux. Ainsi, depuis quelques années, des bâtiments de l’US Navy font régulièrement escale au Vietnam. L’an passé, le porte-avions USS George Washington a accueilli à son bord des officiers vietnamiens alors qu’il naviguait au large de Da Nang, pendant que le destroyer USS John McCain mouillait au port de cette ville.

Et ces relations militaires sont appelées à s’approfondir à l’avenir. Le 31 octobre 2010, le Vietnam a annoncé la réouverture de l’importante base aéronavale de Cam Ranh, dans le sud du pays. Occupée successivement par les Français, les Américains et les Soviétiques, elle pourrait accueillir à terme des navires de l’US Navy.

Pour le moment, l’on n’en est pas encore là. Le mois dernier, les marines des deux pays ont mené des activités en commun, comme l’entraînement au sauvetage en mer et des exercices humanitaires pendant une semaine, à Da Nang. Pour autant, il n’était pas encore question de manoeuvres au combat.

Dernier épisode en date et nouvelle « première » depuis 1975 entre les deux pays : la signature, le 1er août, d’un accord de coopération entre les services de santé de la marine américaine et de l’armée vietnamienne, après 3 ans de négociations. Le texte prévoit la mise en place d’ateliers de travail communs, des échanges d’experts ainsi qu’une collaboration en matière de recherche médicale.

Ce rapprochement entre les anciens ennemis est motivé par un pays : la Chine. Pour les Etats-Unis, il s’agit de contenir l’essor de Pékin dans la région Pacifique et d’y maintenir leur suprématie.

Pour le Vietnam, ce sont les ambitions territoriales chinoises qui préoccuppent ses dirigeants, notamment celles concernant les îles Spratley et Paracels, supposées riches en hydrocarbures, et dont les deux pays revendiquent la souveraineté. En juin, les relations entre les deux pays se sont dégradées, après plusieurs incidents en mer de Chine méridoniale, notamment autour des zones disputées.

Dans un passé relativement récent, la Chine et le Vietnam se sont déjà affrontés. Cela a été le cas du 15 février au 16 mars 1979, à cause d’un différend idéologique, Hanoï s’étant rapproché de l’URSS, avec qui Pékin était alors en froid. Plus tard, en 1984, après des incidents frontaliers, l’armée chinoise avait pris le contrôle d’un observatoire occupée par son homologue vietnamienne, lors de la brève bataille du Mont Laoshan.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].