Brigadier Clément Kovac, mort pour la France

Le militaire du 1er Régiment de Chasseurs (RCh) de Thierville-sur-Meuse mortellement blessé par un tir accidentel fratricide au poste de combat avancé Hutnik, dans le sud de la province de Kapisa, ce 11 juillet, est le brigadier Clément Kovac.

Jeune cavalier prometteur né en novembre 1988, Clément Kovac s’est engagé au sein du 1er-2e Régiment de Chasseurs (devenu 1er RCh en 2009) peu avant son 19ème anniversaire pour une durée initiale de 12 mois.

Elevé à la distinction de 1ère classe le 1er juin 2008 et alors qu’il est affecté au 1er escadron du groupe d’escadrons 2e chasseurs, il décide de prolonger son contrat jusqu’en novembre 2011.

De septembre 2008 à janvier 2009, il est affecté en Nouvelle-Calédonie, au sein du RIMaP-NC dans le cadre du dispositif PROTERRE. Selon sa hiérarchie, il se fait remarquer par son sens des responsabilités et son « très bon état d’esprit durant toutes les missions auxquelles il participe ».

Le 1er décembre 2009, il est promu au grade de brigadier, après avoir obtenu son certificat technique élémentaire de chef d’équipe appui direct et le certificat militaire élémentaire.

Il était arrivé en Afghanistan le 2 juin dernier, en qualité de d’équipier-chargeur sur char léger AMX-10 RC, au sein du groupement tactique interarmes (GTIA) Quinze-Deux, déployé en Surobi.

Âgé de 22 ans, passant pour être sérieux, discipliné et compétent, le brigadier Clément Kovac avait titulaire de la médaille de la Défense nationale, échelon bronze.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].