Nouvel accident d’un hélicoptère Chinook en Afghanistan

Depuis le début du conflit, près de 90 hélicoptères appartenant aux forces de la coalition ont été perdus en Afghanistan, pour des raisons diverses et variées (tirs d’insurgés, pannes, conditions météorologiques, etc…).

Le dernier accident en date est celui d’un des deux CH-47D Chinook déployés par l’Australie sur la base de Kandahar, où la Royal Australian Air Force dispose d’un détachement mettant en oeuvre des drones Heron.

L’appareil australien volait avec un Chinook américain pour une mission de ravitaillement quand il s’est écrasé à 90 km à l’est de Tarin Kowt, dans la province de Zaboul, le 30 mai.

L’hélicoptère a pris feu après l’impact et l’un des membres de son équipage, le lieutenant Sean Case, n’a pas survécu à ses blessures. Bien que les enregistreurs de vol n’aient pas été encore retrouvés, la piste de tirs insurgés était exclue par l’armée australienne pour expliquer ce drame.

Cela étant, en Afghanistan les Chinook sont impliqués dans près d’un tiers des incidents impliquant des hélicoptères (27 cas). Deux exemplaires de ce type ont été perdus depuis le début de l’année.

En octobre 2009, il avait été estimé que 12% des pertes américaines sur ce théâtre d’opération étaient dues à des accidents d’hélcoptères. Ce chiffre était de 5% pour l’Irak.

Le recours intensif aux voilures tournantes en Afghanistan s’explique par le relief difficile du pays et aussi par la menace des engins explosifs improvisés posés au bord des routes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].