Dernière grande opération pour le battle Group Allobroges

Les militaires français du battle group Allobroges, principalement armé par le 7ème Bataillon de Chasseurs alpins (BCA), ont mené leur dernière opération d’envergure en Kapisa, avant leur relève par les parachutistes du 1er RCP de Pamiers (BG Raptor) au cours des prochaines semaines.

Ainsi, 600 soldats appartenant essentiellement au BG Allobroges et 500 militaires et policiers afghans ont été mobilisés, du 9 au 15 avril, pour l’opération Eternal Blacksmith. L’objectif était de réduire les réseaux insurgés présents dans la vallée d’Alasay.

Au début de cette mission, les forces françaises ont pris position sur le col Shekut pendant que le kandak 31 afghan avait pour rôle d’interdire l’accès de la vallée d’Hassanabbat. Les différentes unités engagées ont ensuite progressé dans la vallée d’Alasay, avec des équipes d’observation déployées sur les hauteurs.

Au cours de cette opération, qui faisait suite à celle baptisée « Blacksmith’s Hammer », 40 insurgés ont été « neutralisés » et une dizaine d’armes, ainsi que des munitions, ont été saisies. Selon l’Etat-major des armées, 3 insurgés ont déposé leurs armes en expliquant qu’ils étaient « fatigués des combats ».

Cela étant, ce bilan a été terni par les blessures de 4 soldats français, dont 3 appartenant du 7ème BCA. Les chasseurs alpins ont été victimes de mines artisanales. L’un d’entre eux, un caporal-chef de 24 ans, a été gravement touché. Selon L’Indépendant, il a été amputé de la jambe gauche. Rapatrié en France, à l’hôpital militaire de Percy, son pronostic vital était encore engagé la semaine dernière.

Par ailleurs, et pendant que déroulait l’opération Eternal Blacksmith, les forces de la coalition ont tué, le 13 avril, Saleh Naiv Almakhlvi Day, alias Abou Hafs al Nadji ou encore Abdoul Ghani. Chef des opérations et numéro 2 d’al-Qaïda en Afghanistan, il participait à une réunion avec des chefs de l’insurrection afghane et d’autres membres de son organisation quand il a trouvé la mort lors d’une frappe aérienne réalisée dans la province de Kunar (est).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].