Archives quotidiennes : lundi, 4 avril, 2011

Feu sur Ligne de Front

Un reportage concernant le BatHélico français basé à Kaboul a été diffusé le 3 avril, à 22h45, par la chaîne de télévision M6, dans le cadre du magazine « Enquête exclusive », présenté par Bernard de la Villardière. Les sujets portant sur l’engagement militaire de la France en Afghanistan sont relativement rares à la télévision française. Et

Côte d’Ivoire : La Force Licorne a ouvert le feu

Des hélicoptères français appartenant à la Force Licorne ont tiré sur des objectifs situés à l’intérieur du camp militaire Agban, tenu par les forces restées fidèles au président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo. Dans le même temps, d’autres appareils la Mission des Nations unis en Côte d’Ivoire (ONUCI) en ont fait de même sur une autre

La crise ivoirienne pourrait déstabiliser le Liberia

Les tensions politiques en Côte d’Ivoire ont des conséquences sur d’autres pays de la région, et en particulier sur le Liberia, où plus de 130.000 Ivoiriens y ont trouvé refuge depuis décembre dernier par crainte d’être victimes d’exactions. Selon la secrétaire général adjointe des Nations unies en charge des Affaires humanitaires, cet afflux de réfugiés

Echec d’un prototype du drone Global Observer

Coup dur pour la société américaine AeroVironment. Le 1er avril dernier, sur la base d’Edwards, en Californie, les essais du drone Global Observer se sont soldés par un échec, le prototype s’étant écrasé après 18 heures de vol. Le programme Global Observer consiste à développer un drone pouvant rester à une altitude de 65.000 pieds

La frégate Jean Bart rentre à Toulon

Pour une raison non précisée, la frégate anti-aérienne Jean Bart a quitté l’opération Harmattan, le 3 avril, et donc le Task Force 473 et le groupe aéronaval du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. Le bâtiment est rentré à Toulon, son port d’attache. Le Jean Bart a été mobilisé dès le début de la crise libyenne.

Côte d’Ivoire : Regroupement « sans délai » des ressortissants français d’Abidjan

A l’issue d’une réunion, tenue le 3 avril à l’Elysée, avec le ministre de la Défense, Gérard Longuet, le chef d’état-major des armées, l’amiral Edouard Guillaud, le ministre de la Coopération, Henri de Raincourt et les chefs de cabinet du Premier ministre et du patron du Quai d’Orsay, le président Sarkozy a décidé « le regroupement