Accident d’un F22 Raptor en Alaska

Un F22 Raptor appartenant à la 3e Escadre de l’US Air Force, stationnée sur la base d’Elmendorf, a disparu des écrans radar, le 17 novembre, en début de soirée, alors qu’il effectuait une mission de routine au-dessus de l’Alaska avec un autre appareil du même type.

Après avoir ravitaillé en vol, le second F22 a alors entrepris de rechercher l’avion porté manquant. Sans succès. L’Air National Guard de l’Alaska a alors pris le relais avec des hélicoptères et un C-130 Hercules et a finalement retrouvé l’épave de l’appareil à environ 160 km au nord d’Anchorage. Seulement, le pilote est resté introuvable.

Comme l’a expliqué lors d’un point presse le colonel Jack Mullen, le commandant de la 3e Escadre, les équipes de l’Air National Guard n’ont pas pu atterrir sur la zone de l’accident. « Retrouver le pilote disparu est notre priorité absolue » a-t-il affirmé.

Cela étant, il s’agit au moins du troisième accident impliquant un F22 Raptor depuis décembre 2004, date à laquelle un appareil de ce type s’était écrasé sur la base de Nellis, au Nevada. En mars 2009, le pilote d’essai David Cooley avait perdu la vie aux commandes d’un F22 appartenant au 411th Fligth Test Squadron, au cours d’un vol au-dessus de la Californie.

Conçu pour des missions de supériorité aérienne par Lockheed-Martin, le F22 Raptor a été commandé à 187 exemplaires par l’US Air Force. En 2009, le Congrès américain a mis un terme au financement de cet avion furtif, sur la proposition du Pentagone.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].