Des VBCI au Liban

Les unités françaises engagées au sein de la Force intérimaire des Nations unies pour le Liban (FINUL) sont remplacées tous les 4 mois. Ainsi, le 1er régiment de Tirailleurs d’Epinal vient tout juste de quitter le pays du Cèdre.

Outre la rotation de effectifs, il s’est trouvé l’occasion de remplacer les AMX-10P par 14 Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), mis en oeuvre par une compagnie du 35e Régiment d’Infanterie, laquelle est renforcée par des éléments du Régiment de Marche du Tchad.

Les VBCI ont été acheminés par le transport de chalands de débarquement (TCD) Foudre jusqu’au port de Naqoura. Il s’agit du deuxième déploiement sur un théâtre d’opérations extérieures pour ce véhicule. En effet, depuis cet été, deux sections de la 3e compagnie 35e RI ont été affectées en Afghanistan, avec 10 blindés mis au service des deux bataillons de la brigade La Fayette.

Ces VBCI vont être employés pour des actions de contrôle de zone le long de la « ligne bleue », dont le tracé a été fixé en 2000 par l’ONU après le retrait israélien du Sud-Liban.

Le remplacement des AMX-10P devrait permettre de faire des économies étant donné que leurs successeurs ont 8 roues motrices en lieu et place des chenilles. La raison est simple : étant donné la nature du terrain au Liban, les semelles des chenilles s’usent prématurément, au point qu’il faut les changer toutes les trois semaines. Ainsi, pour les AMX-10P, il fallait prévoir, annuellement, 5.500 semelles de rechange.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].