La France veut vendre des FREMM au Brésil

La semaine passé, le Brésil et le Royaume-Uni ont signé un accord de coopération militaire. L’enjeu pour Londres est de pouvoir fournir à la marine brésilienne six patrouilleurs et 5 à 6 frégates de Type 26, pour un montant évalué à 3,5 milliards d’euros.

Pour l’instant, aucun appel d’offres n’a été ouvert pour couvrir les besoins du Brésil en la matière. Mais la France compte placer ses pions pour la compétition annoncée, qui ne manquera d’attirer d’autres concurrents, tels que l’Italie, l’Allemagne ou encore les Etats-Unis.

« Il n’est pas dans nos habitudes de faire des offres non sollicitées » a affirmé Jacques de Lajugie, adjoint exportation à la Direction générale de l’armement (DGA), lors d’une conférence de presse, le 20 septembre. « L’offre française serait basée sur les exigences spécifiques fixées par les autorités brésiliennes, qui cherchent à acquérir trois types de navires : un OPV (Ocean patrol vessel) , une frégate multimission pour la haute mer et un pétrolier ravitailleur » a-t-il ajouté.

Concrètement, la France proposerait au Brésil les mêmes frégates destinées à la marine française, c’est à dire des FREMM (Frégate multimissions). Par le passé, Brasilia a commandé 4 sous-marins Scorpène ainsi que la coque de son futur submersible à propulsion nucléaire auprès de DCNS, le groupe français de construction navale militaire.

Il est probable que l’un des critères qui sera déterminant pour fixer le choix du gouvernement brésilien sera le niveau de transfert de technologie qui sera consenti par les différents concurrents à cet appel d’offres qui s’annonce. Ce principe est un des points essentiels de la nouvelle stratégie de défense du Brésil, adoptée en 2008. Il s’agit pour le pays d’être en mesure de produire par lui-même les équipements qui lui sont vendus.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].