L’armée américaine intensifie ses opérations secrètes

Selon le New York Times, l’armée américaine a étendu le champ de ses opérations clandestines au Moyen-Orient et en Asie centrale, en vertu d’une directive signée en septembre 2009 par le général Petraeus, le chef de l’US Centcom, le commandement en charge de ces régions.

Ainsi, il s’agit de « pénétrer, perturber, vaincre ou détruire » al-Qaïda ainsi que d’autres groupes terroristes localisés aussi bien dans des pays hostiles qu’alliés (comme par exemple l’Arabie Saoudite). L’accent est surtout mis sur le renseignement afin d’anticiper les menaces, ainsi que sur l’amélioration des relations avec les forces « locales ».

Par ailleurs, des responsables militaires ont confié au quotidien new yorkais que l’ordre approuvé par le général Petraeus autorise la planification d’opérations clandestines de reconnaissance en Iran dans l’éventualité d’un recours à la force pour contraindre Téhéran à abandonner ses visées nucléaires.

Les effets de cette directive ont déjà porté leurs fruits au Yémen. En effet, des responsables américains ont indiqué, le 25 mai, que l’armée et les agences de renseignement avaient intensifié leur recherche de renseignements au Yémen afin de repérer les militants d’al-Qaïda qui y ont trouvé refuge.

Ces informations – ou du moins une partie – sont partagées avec les autorités yéménites afin de planifier des opérations contre la filiale de l’organisation d’Oussama ben Laden dans la péninsule arabique.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>