Le Normandie-Niemen attendu pour défiler sur la place Rouge le 9 mai prochain

Les autorités russes ont vu les choses en grand pour commémorer le 65e anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie, le 9 mai prochain, sur la place Rouge à Moscou.

En effet, la Russie compte organiser la plus grande parade militaire depuis la chute de l’Union soviétique en 1991. Pour cet événement, une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement ont été invités, parmi lesquels Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, Silvio Belusconi, Hu Jintao et Benyamin Netanyahou.

La « parade de la victoire » rassemblera près de 10.000 militaires russes, ainsi qu’un millier de militaires venus de 13 pays étrangers, qui seront accompagnés par 159 véhicules et 127 avions et hélicoptères.

Alors que la dernière doctrine militaire russe place l’Otan au premier rang des menaces, des unités venus de pays membres de l’Alliance atlantique défileront sur la place Rouge. Une première.

Ce sera notamment le cas du 18e régiment d’Infanterie de l’US Army, qui avait réalisé la première jonction avec l’armée soviétique en 1945 sur le fleuve Elbe, du premier bataillon des Welsh Guards de l’armée britannique et du Régiment de chasse « Normandie-Niémen », qui avait su gagner la confiance, l’admiration ainsi que la reconnaissance des autorités et du peupe soviétiques lors du second conflit mondial.

Seulement voilà, le Normandie-Niémen (le Neu-Neu) a été mis en sommeil en juillet 2009, après la décision prise de fermer la base aérienne de Colmar et de retirer du service ses Mirage F1 CT. Normalement, cette unité mythique de l’armée de l’Air devrait être réactivée à l’occasion de sa transformation sur Rafale.

C’est donc le drapeau du Normandie-Niémen, avec sa garde, qui défilera à Moscou le 9 mai, derrière son dernier commandant, à savoir le lieutenant-colonel Fabien Kuzniak. Au total, l’armée de l’Air a mobilisé plus de soixante-dix personnels pour cette occasion. Ils seront accompagnés par la musique principale de l’armée de Terre.

L’on pourrait regretter que le Normandie-Niémen ne participe pas au volet aérien de cette grande parade… d’autant plus que le souvenir de cette unité est vivace en Russie. Un musée lui sera consacré dans le village de Polotniany Zavod, au sud-ouest de Moscou, là même où le Neu-Neu avait établi ses quartiers en avril 1943. Des écoles portentn même son nom. D’ailleurs, les militaires français qui défileront le 9 mai en ont visité trois, le 5 mai dernier.

Photo : Les hommes du « Neu-Neu » en 1943, sur le terrain de Polotniany Zavod

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].