Les Etats-Unis possèdent 5.113 têtes nucléaires opérationnelles

Alors que la conférence du Traité de non-prolifération (TNP) vient de s’ouvrir aux Nations unies, à New York, les Etats-Unis ont voulu faire preuve de transparence en dévoilant, le 3 mai, le nombre de têtes nucléaires qu’ils disposent dans leurs arsenaux.

« Nous pensons qu’il est dans l’intérêt de notre sécurité nationale d’être aussi transparents que possible sur le programme nucléaire des Etats-Unis » a ainsi fait valoir Hillary Clinton, la secrétaire d’Etat.

Ainsi, au 30 septembre de l’année passée, et selon les données fournies par le Pentagone, les Etats-Unis possèdaient exactement 5.113 têtes nucléaires opérationnelles, ce qui représente une diminution de 84% par rapport à l’arsenal américain tel qu’il était en 1967, avec près de 31.255 armes de ce type.

Sur la période 1994-2009, 8.748 têtes nucléaires ont été démantelées et « plusieurs milliers » d’autres sont en passe de l’être, probablement « début de la prochaine décennie » selon un responsable américain du département de l’Energie.

Enfin, le nombre des armes nucléaires tactiques, pris en compte dans l’inventaire du Pentagone, a chuté de 90% depuis 1991, année qui correspond à l’effondrement de l’Union soviétique et à la fin de la guerre froide. Cependant, la part qu’elles prennent dans l’arsenal global reste secret. L’on sait seulement que les Etats-Unis en ont déployé 200 dans certains pays membres de l’Otan et qu’il n’est pas question, pour le moment, de les retirer d’Europe.

Selon un responsable américain du Pentagone, dont les propos ont été rapportés par l’Agence France Presse, la communication de ces données vise à obtenir « plus de transparence » de la part des autres puissances nucléaires, et en particulier de la Chine. « Nous avons très peu de visibilité quant à leurs programmes et projets » a-t-il déclaré.

Quoi qu’il en soit, la France n’est pas en reste par rapport aux Etats-Unis. Lors de son déplacement à Cherbourg du 21 mars 2008, pour le lancement du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible, le président Sarkozy avait indiqué que l’arsenal français comptait « un peu moins de 300 têtes nucléaires ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].