En février dernier, la Belgique, l’Allemagne, la Norvège, les Pays-Bas et le Luxembourg ont fait savoir qu’ils demanderaient le retrait des têtes nucléaires tactiques américaines présentes en Europe. Il s’agissait ainsi de lancer un débat sur l’avenir de telles armes au sein de l’Otan, à la faveur de la révision de son concept stratégique, lequel