Mission de sauvetage pour un Puma de l’ETOM 88 « Larzac »

Quatre travailleurs humanitaires de l’organisation non gouvernementale (ONG) Médecins sans Frontières ont été sauvé à Djibouti, le 15 avril dernier, par un hélicoptère Puma de l’escadron de transport outre-Mer (ETOM) 88 « Larzac ».

En effet, un véhicule, avec à son bord cinq personnes (un chauffeur, une infirmière italienne, une vétérinaire allemande et deux médecins), a été surpris par la crue soudaine d’un oued.

C’est ainsi qu’un Puma de l’ETOM 88, alors en mission, s’est porté au secours de cette équipe après avoir remarqué « un véhicule renversé au milieu d’un oued », a indiqué le capitaine Michel Gorce, le commandant de bord de l’appareil.

Les militaires ont alors procédé à l’hélitreuillage des passagers de la voiture, coincée par des pierres et aux prises avec un fort courant. Malheureusement, un des médecins de l’équipe n’a pas pu être sauvé. Emporté par les eaux, il est porté actuellement disparu.

L’hélicoptère de l’ETOM 88 a, au cours de la même journée, aussi sauvé deux autres personnes – des civils djiboutiens – également surpris par la cru soudaine de l’oued.

L’ETOM 88 « Larzac » dispose d’un avion C160 Transall et de trois hélicoptères, dont un Fennec et deux Puma. Ses missions sont principalement le transport tactique ainsi que la recherche et le sauvetage (SAR). Il est stationné sur la base aérienne 188 de Djibouti où il prend actuellement part à l’exercice Amitié 2010, dont le scénario simule une attaque, « à un haut degré d’intensité », du territoire djiboutien.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].