Facebook incompatible avec le secret défense

Alors que le Pentagone vient d’autoriser les militaires américains pour à utiliser les réseaux sociaux en ligne, il se pourrait bien, qu’à terme, l’armée israélienne prenne la mesure contraire.
 
En effet, la radio de Tsahal, un militaire servant dans une unité d’artillerie serait à l’origine d’une fuite sur Facebook, ce qui aurait conduit à l’annulation d’une opération en Cisjordanie visant à interpeller des activistes palestiniens.
« Mercredi, nous faisons le ménage à Katana, et jeudi, si Dieu le veut, nous retournerons à la maison » avait écrit l’artilleur sur la page de son profil, en faisant référence au village où avait été planifiée la mission.

Selon le quotidien Haaretz, le soldat en cause aurait en plus donné le nom de son unité ainsi que la date prévue pour le début de l’opération. Finalement, dénoncé par ses camarades, le fautif a été suspendu.

« Si les fuites d’informations classifiées se produisent régulièrement sur Internet, ce cas de figure fait exception » a toutefois relativisé la radio de l’armée israélienne sur son site Internet.

Le problème de la mise en ligne, via les réseaux sociaux, d’informations confidentielles n’est pas nouveau. Un enquête israélienne, réalisée en 2008, avait d’ailleurs tiré le signal d’alarme : des photographies de militaires appartenant à des unités spéciames ainsi que des sites classés secrets pouvaient être consultées librement sur des sites comme Facebook ou Myspace. D’où une série de recommandations et de mesures prises par Tsahal à l’époque pour enrayer ce phénomène.

« L’armée israélienne utilise des systèmes de surveillance internes et externes afin d’éviter d’avoir sur les réseaux sociaux des images de soldats en opération, des fonds de cartes classés ou des tableaux avec des mots codés » a expliqué un porte-parole de Tsahal. Des précautions qui, visiblement, ont failli être pris en défaut…

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].