Archives quotidiennes : vendredi, 19 février, 2010

Cinq pays de l’Otan ne veulent plus d’armes nucléaires US en Europe

La Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Norvège devraient, selon Bruxelles, demander prochainement le retrait des armes nucléaires américaines actuellement déployées en Europe. « La proposition que feront le gouvernement belge et les quatre pays en question dans les semaines à venir, c’est d’enlever du sol européen les armes nucléaires d’autres Etats membres de

Le pétrole suscite de nouvelles tensions au sujet des Malouines

En 1982, la junte alors au pouvoir à Buenos Aires décide de faire main-basse sur l’archipel des Malouines, alors que ce dernier, également appelé Falklands, est placé sous la souverenaité britannique. La réaction de Londres, et surtout du Premier ministre de l’époque, Margaret Thatcher, ne se fera pas attendre et ce territoire appartenant au Royaume-Uni

Thales tombe dans le rouge

560 millions d’euros de bénéfices en 2008. 202 millions de pertes un an plus tard. Pour la première fois depuis 2001, année de son acquisition du groupe britannique Racal, Thales, le spécialiste français de l’électronique de défense, subit une passe difficile. Ses résultats « ont été fortement affectés par d’importantes difficultés sur plusieurs contrats et par

Coup d’Etat militaire au Niger

Le Niger, qui est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, a la particularité d’être riche en uranium. Alors que le nucléaire civil a le vent en poupe actuellement, ce matériau est de plus en plus convoité. C’est dans les années 50 qu’y furent découvert, par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), les premiers gisements

Les islamistes pakistanais règlent leurs comptes

Au Pakistan, les mouvements islamistes ne manquent pas. Ainsi, l’attentat qui a visé la ville de Pune, dans l’Ouest de l’Inde, le 13 février, a été revendiqué quelques jours plus tard par un certain Abu Jindal, à partir du Nord-Waziristan, une région où ont trouvé refuge des taliban afghans et pakistanais ainsi que des membres

A400M : Le patron d’Airbus fait la fine bouche

Pour la poursuite du programme d’avion de transport militaire A400M, les sept pays qui en ont commandé 180 exemplaires pour initialement 20 milliards d’euros, se sont mis d’accord pour proposer à EADS, la maison-mère d’Airbus Military, 3,5 milliards d’euros pour compenser une partie des 5,2 milliards de surcoûts causés par les difficultés techniques et la