La CIA lorgne sur Facebook et Twitter

Depuis 2006, la communauté des 16 agences américaines de renseignement utilise, via des réseaux sécurisés, un service appelé Intellipedia, inspiré de l’encyclopédie évolutive Wikipedia. Ce système permet ainsi de partager et de mettre rapidement à jour des informations entre les membres des différents services.

Mais cette expérience du Web 2.0 ne s’arrête pas là pour la CIA. En effet, l’agence américaine veut garder un oeil ouvert sur ce qu’il se passe sur les médias sociaux, tels que Facebook, Twitter ou encore Flickr.

Et pour se faire, la Centrale s’est intéressée de près à une start-up appelée Visible Technologies, spécialisée dans la veille des médias sociaux pour le compte de grands groupes.

Ainsi, par voie de communiqué, l’entreprise indique qu’elle « délivrera aux services secrets américains une analyse des médias sociaux en profondeur et en temps réel » grâce à son logiciel truCAST, qui permet de suivre les discussions sur 500.000 sites et blogs et d’établir par la suite un rapport. Pour suivre le lancement de Windows7, Microsoft se sert de ce sytème pour surveiller le buzz concernant son prochain système d’exploitation.

« La plateforme de Visible Technologies est essentielle pour comprendre l’ampleur et la profondeur du paysage social en ligne » a avancé, le 19 octobre, le vice-président de la société, Troy Pearshall. En tout les cas, l’affaire est rentable : la start-up devrait annoncer un chiffre d’affaires de 20 millons de dollars pour l’exercice 2010.

Mais le logiciel qui servira à la CIA devrait être encore plus évolué car il devrait permettre la veille des médias sociaux en plusieurs langues, telles que le français, l’arabe ou encore l’espagnol.

Mais pour le développer, l’agence de renseignement a investi dans la start-up via In-Q-Tel, son fonds d’investissement, chargé d’aider les entreprises innovantes susceptibles de proposer des applications utiles pour les activités de la CIA.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].