Saisie de 50 tonnes d’opium dans le Helmand

L’importante opération menée conjointement par l’armée nationale afghane et les forces américaines dans la province du Helmand, dans le sud de l’Afghanistan, n’aura pas été vaine.

En effet, elle aura permis de mettre la main, sur près de 50 tonnes d’opium et de 1,8 tonnes d’héroïne, ce qui représente envion 5 millions de dollars selon les prix pratiqués en Afghanistan.

Cette saisie a été réalisée lors d’une opération héliportée de cinq heures, menée le 7 octobre, dans le district de Kajaki, dans le nord-ouest du Helmand, une province qui passe pour être à la fois le bastion de l’insurrection taliban et la principale zone de production d’opium du pays.

Outre la découverte de la drogue – qui a été détruite dans la foulée – les militaires afghans et américains ont également saisi 30 tonnes d’engrais pouvant servir à la fabrication d’engins explosifs, 1.000 boîtes de chargeurs d’AK-47 (fusil d’assaut Kalachnikov) et des mitrailleuses TK. Au cours de cette opération, 17 taliban ont été tués et trois ont été arrêtés.

Enfin, toujours lors de cette opération, un atelier servant à fabriquer des engins explosifs improvisés (IED) a été détruit. Une autre découverte intéressante aurait été faite : 16 boîtes d’explosifs C-4 d’origine iranienne auraient en effet été retrouvées, ce qui tendrait à renforcer les présomptions d’une ingérence iranienne dans les affaires afghanes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].