Le vice-amiral Laborde, nouveau directeur de l’IHEDN

Le Conseil des ministres de ce 22 juillet a désigné le vice-amiral Richard Laborde pour succéder au général de corps aérien Laurent Labaye au poste de directeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale (IHEDN).

Né le 17 janvier 1955, le vice-amiral Laborde est admis à l’Ecole Navale en 1975. Après sa formation d’officier de marine, il est affecté, en 1978, à bord de la frégate De Grasse. Breveté « officier transmetteur » deux ans plus tard, il embarque sur l’escorteur d’escadre La Galissonière en qualité de chef de service « Transmissions ».

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST) en 1984, il rejoint l’état-major de la Marine nationale (EMM) où il est chargé des recherches et des études concernant les futurs systèmes de télécommunications. Promu capitaine de corvette en 1987, il devient le commandant de la 20e Division Ecole et du bâtiment école Léopard.

Un an plus tard, le vice-amiral Laborde a son premier contact avec l’aéronautique navale puisqu’il est affecté à la tête du département des télécommunications du porte-avions Foch (aujourd’hui passé sous pavillon brésilien).

Capitaine de frégate en 1991, il suit les cours de l’Ecole supérieure de guerre navale et devient, deux ans plus tard, l’adjoint du Major général de la Marine nationale, fonction qu’il occupe jusqu’en septembre 1996. Cette année là, il prend le commandement de la frégate de surveillance Germinal. Dans le cadre de la mission de présence dans le golfe de Guinée « CORYMBE », il prend part à l’opération ESPADON visant à évacuer les ressortissants français de Sierra Leone en 1997.

La même année, il occupe les fonctions de sous-chef « opérations » à l’état-major tactique de la Force d’Action Navale. Devenu chef d’état-major de cette dernière, il dirige les opérations liées à la guerre du Kosovo de 1999 à partir du porte-avions Foch.

Breveté en génie nucléaire en 2000, il désigné pour être le commandant en second du porte-avions Charles de Gaulle. Il en deviendra le pacha le 1er août 2001 et à ce titre, commandera le bâtiment pour sa première mission opérationnelle dans le cadre de la mission de lutte contre le terrorisme « Enduring Freedom » (mission HERACLES).

En 2004, le vice-amiral Laborde est affecté, en qualité de chef du bureau « Etudes et plans généraux » à la division « Plans » de l’état-major de la Marine nationale. Un an plus tard, il est nommé directeur du Centre interarmées de concepts, de doctrines et d’expérimentations (CICDE) puis, le 1er septembre, à la tête de l’état-major interarmées de force et d’entraînement (EMIA-FE), installé sur la base aérienne 110 de Creil.

Officier de la Légion d’honneur, commandaeur de l’Ordre national du Mérite et titulaire de la Croix de la Valeur Militaire, il sera promu au rang de vice-amiral d’escadre à compter du 1er septembre prochain.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].