Opération Héphaïstos

Si dans le sud de la France, l’été 2008 a été relativement calme sur le plan des feux de forêts avec 3.500 hectares détruits contre 5.700 ha en 2007 et 73.000 ha en 2003, il y a des risques pour ce que cela en aille autrement cette année. Selon le préfet des Bouches-du-Rhône, Michel Sappin, les importantes précipitations du printemps ont favorisé la végétation, laquelle a donc plus de chance de s’embraser en cas de fortes chaleurs.

Ainsi, comme chaque année, et en prévision d’un été difficile, l’état-major des armées a lancé le plan Héphaïstos, qui porte le nom du dieu grec du feu. Il s’agit d’être en mesure de faire face aux menaces d’incendies, plus particulièrement dans les région françaises bordée par la Méditerranée, à savoir la Provence-Alpes-Côtes d’Azur, le Languedoc-Roussillon, la Corse, la Drôme et l’Ardèche.

Dans le cadre de ce plan, 300 militaires issus des trois armées (terre, air, mer) viendront épauler, à partir du 30 juin, les forces de la protection civile dans leur mission de lutte contre les incendies et la protection, ainsi que l’évacuation des personnes en danger. Pour ce faire, ils disposeront de 300 véhicules et de 3 hélicoptères.

Les armées sont régulièrement sollicitées pour remplir des missions de sécurité civile. Cela a été le cas lors du naufrage du pétrolier Erika, en 1999, au large de la Bretagne ou plus récemment encore, au moment de la tempête Klaus, qui s’est abattu au début de l’année sur le sud-ouest. Outre les hommes déployés sur le terrain pour rétablir les réseaux électriques et ferroviaires, ainsi que pour porter assistance aux personnes sinistrées, 4 Mirage F1 CR de la base de Reims avaient été mobilisés pour prendre des photographies des zones touchées.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].