Archives quotidiennes : vendredi, 12 juin, 2009

Quand des déménageurs font leur beurre sur le dos des militaires

Les militaires sont souvent appelés à changer d’affectation. Et comme cela a un coût, leur frais de déménagement sont pris en charge par le ministère de la Défense selon les dispositions du décret du 1er mars 1954, précisées par l’instruction interarmées n° 30.000/DEF/C30 du 1er septembre 1974. Ainsi, pour une mutation sur le territoire métropolitain

Des AWACS pour l’Afghanistan

L’Allemagne assure près de 51% des rotations aériennes pour le compte de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS/ISAF), la composante de l’Otan déployée en Afghanistan. Depuis l’été dernier, Berlin a demandé l’envoi sur ce théâtre d’opérations de cinq avions-radar E-3A AWACS de la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l’Otan

L’armée pakistanaise étend son offensive vers le Waziristan

Après plus d’un mois de combats, les forces pakistanaises a finalement repris le contrôle de Mingora et chassé les taliban locaux de la vallée de Swat et de ses environs, dans le nord ouest du pays. Selon un bilan donné le 3 juin par les autorités militaires pakistanaises, 1.230 activistes auraient été tués au cours

Briefing du 12 juin 2009

  Des gendarmes picards bientôt en Afghanistan | Nord Eclair Une manne de 30 millions d’euros pour l’Appaméen (article sur le 1er RCP) | La Dépêche Quantico, la pépinière antiterroriste du FBI | Le Figaro Les postes obtenus par la France à l’Otan | Secret Défense Les Soviétiques et l’Otan en Afghanistan : des différences

Un délai de six mois de plus pour l’A400M

Le 1er avril dernier, les pays clients de l’A400M pouvaient résilier leurs commandes de l’appareil en raison des retards accumulés par ce dernier. Pour éviter d’en arriver là, un moratoire de trois mois a été décidé afin de permettre à EADS de renégocier les termes du contrat signé en 2003, jugés « peu réalistes » par les

Un autre commandant taliban a été tué

Le 1er juin dernier, l’armée britannique annonçait que le mollah Mansour, présenté comme étant un des « leaders taliban les plus dangereux » de la province du Helmand, avait été tué avec plusieurs activistes au cours d’un raid aérien mené par des hélicoptères de combat Apache. Qelques jours plus tard, le 9 juin, un autre commandant taliban,