Trois soldats français blessés près de Kaboul

De retour d’Afghanistan, l’ancien chef de corps du Bataillon de commandement et de soutien (BCS), le lieutenant-colonel Chapeu, a estimé, récemment, que « Kaboul n’est pas plus agitée que Paris ». Son successeur à la tête du bataillon, le colonel Lasserre, risque fort de ne pas avoir la même appréciation quand il retrouvera le 2e Régiment du Matériel de Bruz, en Ille-et-Vilaine.

En effet, le camp de Warehouse, situé à la périphérie de Kaboul et qui abrite notamment l’état-major du commandement régional de la capitale afghane (RC-C), a été la cible d’une attaque ce 28 avril à l’aube.

« Ce matin à 05H00, une roquette est tombée sur le parking à l’intérieur du camp Warehouse, où un convoi était en cours de formation » a déclaré le lieutenant-colonel Bertrand Fayet, le porte-parole des forces françaises stationnées en Afghanistan.

Bilan : trois militaires français du BCS ont été blessés dans cette attaque, qui est la première du genre depuis le début de l’année. L’un des soldats touchés « devra être évacué en France, mais le pronostic vital n’est pas engagé », a précisé le lieutenant-colonel Fayet.

Actuellement, la France a déployé 2.800 hommes en Afghanistan, dans le cadre de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF/FIAS), dirigée par l’Otan. Depuis janvier 2002, 26 militaires français y ont perdu la vie.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].