La future Loi de programmation militaire sera débattue en mai

Initialement, l’examen de la Loi de programmation militaire pour la période (LPM) 2009-2014 aurait dû coïncider avec les débats portant sur le budget de la Défense nationale pour l’année 2009, c’est à dire à l’automne dernier.

Finalement, le ministère de la Défense a annoncé qu’elle sera soumise aux députés les 18 et 19 mai prochains. « La commission de la Défense de l’Assemblée nationale a examiné mardi et mercredi (ndlr : les 7 et 8 avril) la Loi de programmation militaire sur le fond ainsi que 211 amendements » a précisé le général Christian Baptiste, le porte-parole adjoint de l’Hôtel de Brienne.

Cette nouvelle loi de programmation militaire doit prendre en compte les orientations fixées par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale publiée en juin 2008 ainsi que les mesures prises concernant la réforme du ministère de la Défense, qui prévoit la refonte de la carte militaire, avec 80 installations fermées et la création de bases de défense, ainsi que la suppression de 54.000 postes sur 320.000.

Parmi les amendements déposés, certains ont pour objet la commande anticipée de matériels dont l’acquisition a déjà été décidée par le gouvernement dans le cadre du plan de relance et parmi lesquels figurent le troisième Bâtiment de projection et de commandement (BPC) destiné à la Marine nationale, 200 Petits véhicules protégés (PVP) ou encore cinq hélicoptères de transport Caracal.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].