Un officier britannique arrêté en Afghanistan

Après la condamnation, en novembre dernier, du caporal Daniel James, pour espionnage au profit de l’Iran alors qu’il occupait un poste d’interprète auprès du général David Richards, alors commandant en chef de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS/ISAF) de l’Otan, en 2006, un autre militaire britannique a été appréhendé en Afghanistan, le 4 février, pour avoir transmis des renseignements confidentiels.

« Nous pouvons confirmer qu’un officier de l’armée de Terre a été arrêté en Afghanistan sur des soupçons d’infraction à la législation sur les secrets officiels » a indiqué le porte-parole du ministère britannique de la Défense (MoD).

L’enquête a été confiée à la police métropolitaine (Scotland Yard). Selon la presse d’outre-Manche, l’affaire concernerait un lieutenant-colonel de 48 ans qui aurait transmis des informations sensibles portant sur les victimes civiles en Afghanistan à une employée d’une organisation humanitaire.

Actuellement, le contingent britannique en Afghanistan compte environ 8.300 soldats qui sont déployés surtout dans la province du Helmand, dans le sud du pays, où les combats contre les taliban et leurs alliés se sont durcis ces derniers mois.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].