Programme chargé pour le 11e RAMa

Les bigors du 11e Régiment d’Artillerie de Marine vont avoir une année chargée. En effet, après le 68e Régiment d’artillerie d’afrique, ce sera au tour de cette unité de percevoir huit exemplaires du Caesar (Camion équipé d’un système d’artillerie), doté d’un canon de 155 mm.

Actuellement en formation à Canjuers pour utiliser ce nouveau matériel, dont les livraisons à l’armée de Terre n’ont commencé qu’en juillet 2008, les futurs servants de cet automoteur devraient prochainement passer des test d’évaluation pour mesurer leur aptitude à le mettre en oeuvre.

Mais c’est surtout sur le plan des opérations et autres détachements extérieurs que le 11e RAMa va être sollicité. Le régiment, qui avait été l’unité d’artillerie de la Division Daguet lors de la première guerre d’Irak en 1991, va envoyer, dès le mois de février, 120 de ses hommes à Djibouti et une centaine d’autres en Martinique, à la fin de cette année.

Par ailleurs, près de 80 hommes quitteront le camp de la Lande d’Ouée (Ille-et-Vilaine) au printemps pour rejoindre l’Afghanistan. Le régiment, qui compte déjà une dizaine d’hommes dans ce pays, va en effet fournir une section de mortier lourd afin de fournir un appui aux fantassins déployés sur le terrain. Cette mission concernera 50 bigors. Les trente autres iront quant à eux former les hommes de l’armée nationale afghane, dans le cadre du dispositif OMLT (operation mentoning liaison team).

Photo : Mortier mis en oeuvre par des bigors du 11e RAMa (c) CNPI5

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].