Force Licorne : Perte d’un hélicoptère « Gazelle »

Un hélicoptère de type « Gazelle », appartenant à la force Licorne, s’est écrasé à une quinzaine de kilomètres de Bouaké (Côte d’Ivoire), le 28 août, en fin d’après-midi, lors d’un vol d’entraînement. Le chef de bord et le pilote de l’appareil, blessés dans l’accident, ont été transportés à l’hôpital de Port-Bouët. Leurs jours ne sont pas en danger.

Le 10 mars dernier, la force Licorne avait également perdu un hélicoptère Gazelle, pratiquement dans les mêmes conditions et conséquences pour l’équipage. En revanche, le 26 mai 2006, un autre « Gazelle » s’était écrasé dans la région de Dimbokko, faisant un mort et un blessé grave.

Enfin, le 30 janvier 2007, un Puma avait raté son atterrissage après un posé brutal sur le terrain militaire de Grand Bassam, près d’Abidjan, sans faire de victimes.

Près de 1.800 militaires français sont encore présents en Côte d’Ivoire, en vertu de la résolution 1721 du Conseil de sécurité de l’ONU et des accords de Ouagadougou, signés le 4 mars 2007. Leur mission est de soutenir l’ONUCI et protéger les ressortissants français et étrangers en cas de reprise des troubles dans le pays.

Les moyens aériens du BATALAT (Bataillon de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre) déployés en Côte d’Ivoire proviennent du 1er Régiment d’hélicoptères de combat de Phalsbourg.

Photos :  Gazelle du 1er RHC (c) Sirpa Terre

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].