Les militaires s’illustrent aux JO de Pékin

Les Jeux Olympiques de Pékin sont terminés et l’heure est au bilan. La délégation française, qui a ramené 40 médailles de Chine, comptait dans ses rangs 28 militaires ou employés du ministère de la défense.

Les gendarmes se sont particulièrement distingués, notamment gràce au titre olympique sur 100 mètres nage libre d’Alain Bernard. Ce dernier a également remporté deux autres médailles, l’argent en relais 4×100 mètres nage libre et le bronze en 50 mètres nage libre. Autre nageur en vue, l’aspirant Hugues Duboscq est monté à deux reprises sur la troisième marche du podium pour ses performances en 100 et 200 mètres brasse. En judo (catégorie féminine, moins de 78 kg), le gendarme adjoint volontaire Stéphanie Possamaï, engagée dans l’épreuve du judo a pu accrocher une médaille de bronze, tout comme Anthony Terras, en tir, plus précisément en skeet olympique.

Pour l’armée de Terre, le soldat de 1ere classe Vencelas Dabaya-Tientcheu a remporté la première médaille olympique française en haltérophilie depuis les JO de Montréal en 1976, en s’adjugeant la 2e place de son épreuve. Egalement soldat de 1ere classe, mais au 121e Régiment du Train de Montlhéry, Alexis Vastine a dû se contenter d’une médaille de bronze en boxe (catégorie des moins de 64 kg). Victime d’une décision litigieuse de l’arbitre lors de son combat contre le Dominicain Felix Diaz.

Le Sergent Virginie Arnold, de l’armée de l’air, a quant à elle ouvert la voie aux sportifs français en gagnant une médaille de bronze au tir à l’arc par équipe.

Enfin, l’agent civil de la Défense Fabrice Jeannet mérite une mention spéciale. Après avoir brillé lors des jeux d’Athènes en 2004, cet escrimeur a récidivé à Pékin avant d’arrêter la compétition de haut niveau. Finaliste malheureux en épée individuelle, Fabrice Jeannet a en effet gagné une nouvelle fois l’or olympique en épée par équipe.

Absents du palmarès, les marins n’ont pas toujours eu la chance avec eux, comme par exemple en voile où une collision avec un bateau russe a ruiné tout espoir de podium.

Au final, ce sont huits sportifs de la défense qui ont remporté 12 médailles (2 en or, 3 en argent et 7 en bronze), ce qui représente plus du quart du palmarès de l’équipe de France.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].