Avions ravitailleurs US : Rebelote !

Comme l’on pouvait s’y attendre, un nouvel appel d’offres pour l’attribution du contrat de 35 millions de dollars concernant 179 avions ravitailleurs pour l’US Air Force a de nouveau √©t√© ouvert par Robert Gates, le secr√©taire √† la D√©fense am√©ricain.

La d√©cision de r√©ouvrir la comp√©tition entre EADS/Northrop-Grumman et Boeing est conforme aux recommandations du Governement Accountability Office (GAO), l’√©quivalent am√©ricain de la Cour des comptes. Consid√©rant que l’US Air Force avait commis des ¬ę¬†erreurs significatives¬†¬Ľ au cours de la proc√©dure, Boeing avait saisi cet organisme juste apr√®s la victoire annonc√©e du consortium EADS/Northrop-Grumman. Or, l’avionneur am√©ricain avait obtenu gain de cause aupr√®s du GAO, qui avait donc pr√©conis√©, dans son avis, une r√©ouverture de l’appel d’offres.

Il s’agira donc de la troisi√®me proc√©dure engag√©e pour s√©lectionner le prochain avion ravitailleur de l’arm√©e de l’air am√©ricaine. Initialement attribu√© √† Boeing en 2003 avec son KC-767, le contrat avait de nouveau mis en jeu apr√®s une premi√®re annulation par le Congr√®s en raison d’irr√©gularit√©s. En mars, le Pentagone avait annonc√© la victoire du KC-45 d’EADS/Northrop-Grumman.

Robert Gates a indiqu√©, dans un courrier adress√© aux parlementaires, qu’il trouvait certaines critiques du GAO ¬ę¬†inad√©quates¬†¬Ľ, tout en reconnaissant l’existence de ¬ę¬†d√©ficiences dans le processus.¬†¬Ľ Il a en outre d√©cid√© que ce ne serait pas l’US Air Force seule qui supervisera ce nouvel appel d’offres mais le bureau de John Young, le sous-secr√©taire √† la D√©fense charg√© des acquisitions. Normalement, une d√©cision est attendue avant la fin de l’ann√©e.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].