13e Dragons Parachutistes : 128 conseils municipaux annoncent leur démission

Dieuze ne veut pas que le 13e Dragons Parachutistes, régiment présent sur le territoire de cette commune de Moselle depuis 1963. Même si la nouvelle carte militaire ne sera rendue publique qu’après le 20 juillet, cette unité devrait être redéployée dans le sud de la France, afin de la rapprocher du 1er Régiment de Parchutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) et de la Brigade des forces spéciales Terre (BFST) dont elle dépend.

Seulement, avec un poids économique évalué à plus de 30 millions d’euros, le 13e RDP est un moteur pour soutenir l’activité à Dieuze mais plus généralement dans l’arrondissemnt de Châteai-Salins. Les élus locaux craignent par ailleurs que le départ du régiment vers d’autres cieux serve de prétexte à la fermeture de services publics, les effectifs de l’unité et leur famille représentant près de 1.800 personnes, soit la moitié de la population de la seule localité de Dieuze.

Dans ces conditions, les conseils municipaux des 128 communes de l’arrondissement ont annoncé leur démission pour le 16 juillet prochain afin de protester contre le départ du 13e Dragons Parachutistes. L’élu qui est à la tête de la fronde n’est autre que le maire (UMP) de Dieuze, Fernand Lormant, qui est également le vice-président du Conseil général de Moselle et le suppléant du député Alain Marty. « Nous observerons parallèlement une grève administrative en refusant de faire remonter le moindre document à l’administration centrale », a-t-il indiqué.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].