Selon un rapport de l’ONG britannique Reprieve et cité par le quotidien « The Guardian« , les Etats-Unis se serviraient de plusieurs navires pour interroger et placer en détention secrète des suspects soupçonnés d’avoir des activités terroristes. L’utilisation de bateaux-prisons n’est pas une nouveauté en soi, le Conseil de l’Europe en ayant été informé sur la base