L’armée de Terre a reçu ses trois premiers VBCI

L’armée de Terre a reçu, jeudi 22 mai, ses trois premiers Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), selon un communiqué de Nexter Systems (ex-Giat Industries), le groupe public français d’armement terrestre.

Les trois modèles livrés sont, d’après Nexter Systems, « un VBCI rang équipé d’une tourelle et pouvant transporter 11 fantassins, un VBCI Eryx équipé du lance-missile éponyme et un VBCI Poste de commandement ». Les véhicules ont été envoyés au camp de Canjuers (Var) où ils vont servir à former les équipages de l’armée de Terre.

Initialement, le programme VBCI prévoit la livraison de 700 véhicules. Ce chiffre pourrait être revu à la baisse après les arbitrages qui seront rendus à la mi-juin et qui découleront des recommandations du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale en cours de finalisation. Une commande de 65 VBCI avait été notifiée à Nexter Systems en 2000 et une autre de 177 en novembre 2007.

Le VBCI est un véhicule blindé tout terrain à huit roues et il doit remplacer l’AMX 10 P, actuellement en dotation dans les régiments d’infanterie mécanisée. Chargé, comme son prédécesseur, d’amener le fantassin au plus près du combat, le VBCI est aérostransportable. Les autres véhicules de la catégorie du VBCI sont le Piranha 5 de General Dynamics et le Boxer d’Artec, un consortium rassemblant Krauss-Maffei Wegmann, Rheinmetall Landsysteme et Stork

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].