Statistiques des pertes américaines en Irak

Alors que le seuil symbolique des 4.000 militaires américains tués en Irak a été franchi récemment, l’analyse des statistiques de ces pertes, à partir des chiffres connus avant le 1er mars 2008 donne des informations intéressantes non seulement sur l’armée américaine mais aussi sur la nature d’un conflit « asymétrique ».

Si la phase de l’invasion de l’Irak a été peu coûteuse en vie humaine pour l’armée américaine, l’essentiel des pertes s’est produit après la proclamation de la fin des combats par le président George W Bush le 1er mai 2003 avec 97% des tués. On constate par ailleurs une augmentation des pertes dûes aux engins explosifs improvisés (44% des morts en 2007 et 55% depuis le début de l’année 2008).

Près de 18% des décès – soit environ 720 – ne sont pas le fait des insurgés irakiens et des terroristes. On n’en connaît pas la cause exacte mais on peut supposer qu’il s’agisse soit d’accidents, de suicides ou de tirs amis. On sait seulement que 66 militaires américains engagés en Irak sont morts de maladie.

Les soldats tués appartiennent, à une énorme majorité, à la classe d’âge 18-45 ans. On compte 83 militaires âgés de plus de 45 ans et 33 âgés d’au moins 18 ans. Près de 98 femmes – soit 2% – ont perdu la vie en Irak. Les trois quarts des tués étaient blancs. La proportion tombe à 11% pour les latino-américains, 9% pour les afro-américains, 2% pour les asiatiques, et 1% pour les Indiens et les hawaïens.

Les militaires d’active représentent 83% des pertes, ceux de la Garde nationale, 10% et les réservistes, 6%. Ce sont donc environ 640 soldats « non professionnels » qui ont perdu la vie. Enfin, on compte 9% d’officiers parmi les tués.

Comme on pouvait s’y attendre, c’est l’US Army qui paie le plus lourd tribut de la présence américaine en Irak, avec 72% des pertes, devant les Marines (24%). L’US Army que le corps des Marines sont les plus exposés aux attaques du fait de leurs missions. Les marins de l’US Navy et les aviateurs de l’US Air Force ont subi respectivement 2% et 1% des pertes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].