Un Super Etendard perdu en mer

En février dernier, un Mirage 2000 N s’était abîmé en mer au large de la côte Atlantique. Le 21 mars dernier, un Super Etendard, de la flotille 17 F de Landivisiau, a connu le même sort au cours d’une mission d’entraînement.

L’avion avait décollé de la base aéronavale de Nîmes Garons (Gard) avant de s’écraser à 10H30 à 2 nautiques au sud de Cavalaire (Var). Le pilote de l’appareil a pu s’éjecter à temps. Son ailier a immédiatement donné l’alerte au CROSS Méditerranée puis il est resté au-dessus de la zone de l’accident afin de guider l’hélicoptère Super Frelon de la BAN d’Hyères dépêché pour accomplir la mission de sauvetage.

Seulemenrt 30 minutes après le crash, le pilote tombé à la mer a été récupéré sain et sauf. Envoyé à l’hôpital des Armées de Toulon, l’officier a été gardé quelques heures en observation pour évaluer les chocs physiologiques et psychologiques inhérents à une éjection.

Une enquête pour déterminer les causes de la perte de l’avion va être ouverte. Le dernier accident impliquant un Super Etendard de la Marine remonte au 7 décembre 2005. L’appareil s’était abîmé au-dessus du golfe d’Ajaccio, en Corse, à cause d’un choc avec des oiseaux qui avaient été aspirés par le réacteur. Le pilote avait pu alors s’éjecter.

Sauvetage en mer avec un Super Frelon

Sauvetage en mer avec un Super Frelon (c) Préfecture maritime de la Méditerranée

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>