Des Mig 29 pour l’Otan

Que des avions de fabrication russe soient en dotation dans les forces aériennes de pays membres de l’Otan n’est pas une nouveauté. Cela a été le cas de l’Allemagne, lorsque la Luftwaffe a hérité des exemplaires de la défunte RDA lors de la réunification et c’est encore celui, d’une manière générale, des nouveaux adhérents de l’Alliance atlantique, qui étaient auparavant sous tutelle soviétique.

En revanche, ce qui est inédit, c’est qu’un pays membre de l’Otan, en l’occurrence la Slovaquie, puisse se tourner vers la Russie pour moderniser sa flotte d’avions de combat au lieu de passer une commande auprès des américains ou des européens, d’autant plus que ce genre d’équipements doit répondre à des normes précises de compatibilité, propres à l’Alliance atlantique.

Alors que la Pologne avait, en 2003, acheté des F-16 aux Etats-Unis pour remplacer ses Mig-29 vieillissants, la Slovaquie a préféré se tourner vers la Russie pour moderniser les siens. Une des raisons tient au coût de l’opération. Un F-16 d’occasion vaut entre 40 et 50 millions de dollars alors qu’un Mig 29 modernisé n’en vaut plus qu’entre 5 et 7 millions de dollars.

Ainsi, l’armée de l’air slovaque a réceptionné 12 Mig-29 AS et UBS à la fin du mois dernier. Ils devraient rester en service jusqu’à l’horizon 2030-2035. Leurs équipements sont de fabrication occidentale mais aussi russe, avec notamment l’ordinateur de bord BCVM MVK-03.

Ces chasseurs modernisés seront présentés au Salon aéronautique ILA 2008 de Berlin en mai prochain.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]