Le ministre de la Défense promet une revalorisation des soldes

A l’occasion de l’ouverture de 76ème cession du Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM), l’instance représentative des militaires en l’absence de syndicats dans les armées, le ministre de la Défense, Hervé Morin, a délivré un message dans lequel il indique que la modernisation de la gestions des ressources humaines militaires permettrait une “révision des grilles indiciaires”, ce qui signifie une revalorisation de la solde de 350.000 personnels.

Cette révision devrait représenter 300 millions d’euros par année pendant toute la durée de la prochaine loi de programmation militaire 2009-2013. Selon l’entourage du ministre, il s’agit “d’aligner d’ici à 2013 les militaires sur la fonction publique en tenue, à savoir la police et l’administration pénitentiaire.” La progression des soldes sera toutefois associée à une sélectivité accrue des parcours professionnels qui devrait concerner surtout les personnels officiers.

M. Morin fait également valoir dans son communiqué qu’il “avait d’ores et déjà porté l’effort en matière de condition militaire à un niveau sans précédent de 85 millions d’euros de mesures nouvelles pour 2008.”

Bien que le ministère précise que cette décision ait été prise après “plusieurs mois de discussions” interministérielles, son annonce vient quelques jours après les conclusions du Conseil de la fonction militaire de l’armée de terre (CFMT) qui faisait état de ses préoccupations sur le pouvoir d’achat et de “difficultés sociales”.

La grogne couve dans les armées dont les personnels expriment leur “exaspération, leur “lassitude” et leur “découragement” et qui ont le sentiment d’être moins bien traités que les autres fonctionnaires.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].