Un député UMP tance Hervé Morin

Les propos du ministre de la Défense, Hervé Morin, à l’encontre du Rafale, ont suscité la colère du député UMP du Tarn, Bernard Carayon, par ailleurs spécialiste des questions d’intelligence économique.

Le 19 septembre dernier, M. Morin avait en effet critiqué le choix de “l’hyper-technologie” de l’industrie de l’armement française, qui, selon lui, est un “frein à l’exportation”. Il avait pris l’exemple du Rafale qui n’a pas encore trouvé preneur à l’étranger.

Pour Bernard Carayon, de tels propos ne peuvent que “saboter l’image de nos fleurons industriels”. Dans un communiqué, le député UMP du Tarn a déclaré que “les déclarations d’Hervé Morin sur le prix du Rafale et les choix hyper-technologiques de notre industrie d’armement ne sont pas convenables de la part d’un ministre de la Défense”, et d’ajouter qu’“en invitant nos industries à faire le choix de la rusticité, Hervé Morin oublie que la principale valeur ajoutée des industries de défense occidentales réside en leur niveau exceptionnel de recherche. Autant acheter immédiatement du matériel chinois!”.

Ainsi, selon Bernard Carayon, les difficultés de l’industrie de défense française à s’imposer à l’export ont de toutes autres causes. Bernard Carayon attend donc du ministre “à ce qu’il sache anticiper, que son administration aide nos industriels contre les manoeuvres astucieuses ou déloyales de leurs concurrents” mais “pas qu’il sabote l’image de nos fleurons industriels alors que, partout ailleurs, nos concurrents d’éveillent au patriotisme économique”.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].