Très gros contrat pour BAE Systems en Arabie Saoudite?

Selon le quotidien anglais The Times, BAE Systems serait sur le point de signer un contrat de près de 30 milliards d’euros pour fournir à l’Arabie Saoudite 72 avions de combat Eurofighter “Typhoon”, des systèmes d’armes et des munitions.

Cet accord d’armement, baptisé “Al-Salam” (la paix) avait été annoncé depuis longtemps mais l’ouverture d’un enquête sur le versement d’éventuels pots-de-vins à des membres de la famille royale saoudienne l’avait menacé un temps, avant que Tony Blair ne la suspende pour des raisons liées à la “sécurité nationale” en décembre 2006.

Ce contrat prévoit la livraison d’avions de combat Typhoon pour 5 milliards de livres (24 seront fabriqués à Wharton au Royaume-Uni, les autres seront assemblés en Arabie Saoudite), de systèmes d’armes et de munitions (5 milliards) et la maintenance des appareils livrés pour 10 milliards.

Traditionnelllement, le royaume Wahhabite s’équipe en matériel américain. Mais comme les Saoudiens disposent déjà d’avions britanniques de type Tornado et Hawk, il semblerait logique qu’il n’ait pas changé de fournisseur. Sauf que le concurrent direct de l’Eurofighter, le Rafale de Dassault, est 40% moins cher (selon la Cour des comptes britannique) tout en étant plus polyvalent.

Le contrat devrait être finalisé lors de la visite du roi Abdallah à Londre en octobre prochain.

Note : L’Eurofighter est un projet européen. Le capital du consortium qui le produit est composé par BAE Systems (33%), EADS (46%) et Alenia Aerospaziale, une filiale du groupe italien Finmeccanica (21%).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].